Prélèvement à la source (P.A.S.)

Le prélèvement à la source prévu en janvier 2019 :  voici les dernières étapes à mettre en place.

Pour rappel, les salariés ont validé leur déclaration de revenu 2017, découvrant  le taux qui leur aurait été appliqué si le prélèvement à la source était en place.

PAS : le top départ des modalités à mettre en place !

  1. Dès aujourd’hui, faites parvenir à vos salariés, un courrier les informant qu’ils ont jusqu’au 15 septembre 2018 au plus tard pour choisir leur taux de prélèvement  à la source sur impots.gouv.fr
  2. En septembre, récupérer le taux de PAS de ses salariés via le compte rendu métier de la DSN. A défaut il faudra appliquer le taux neutre. Valider ces taux auprès de ses salariés afin que ces derniers puissent se retourner vers l’administration fiscale en cas de désaccord.
  3. Sur les derniers mois 2018, possibilité pour les sociétés qui le souhaitent de faire apparaitre à titre informatif le montant du prélèvement à la source sans impact sur le net à payer.
  4. Au 1er janvier 2019, retenir le prélèvement à la source sur le salaire net à verser au titre du mois en appliquant le taux au salaire net imposable.
  5. Déclarer les montants prélevés pour chaque contribuable via la DSN.
  6. Reverser auprès de la DGFIP, les montants des prélèvements à la source à l’échéance des DSN. Le mandat Sépa sera  requis. Il faudra alors bien réfléchir à la gestion de sa trésorerie.

L’administration a mis à disposition des informations pour gérer le prélèvement à la source notamment en cas de nouvelle embauche et le taux à appliquer dans ce cas,  de cdd de courte durée, de saisie arrêt….

 

https://www.economie.gouv.fr/prelevement-a-la-source/kit-collecteur

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *